mardi 18 juin 2013

Regrets seulement

Je regrette le pamplet que j,ai commis il y,a plus de 3 ans.Je tiens a preciser que jamais au plus grand jamais il n,a ete question du president Ould Mohamed Abdel Aziz que je respecte profondement ..Je tends a croire qu,il y a eu des ajouts injurieux  dans le texte initial et peu conformes a mon etat d,esprit.Ces ajouts auraient fait par des personnes mal intentionnees soucieuses avant tout de me mettre en brouille avec SEM le president, et cela a des fins simplement carrieristes.Et, il s,avere que ces carrieristes soient parvenus a leurs fins eu egard aux agressions  d,assassinat quotidiennes auxquelles j,ai a faire en face.J,ai echappe a deux tentatives d,assassinat. je vous epargne les details.Il ne, s,agit ni plus, ni moins que d,une duperie de SEM, le president Aziz, en vue de se presenter comme ses defenseurs et d,avoir ses fafeurs.A cet effet on m,a fait ecrire des choses insupportables a l,egard du president Ould Mohamed Ould Abdel Aziz par ajout de texte, le texte d,origine a ete modifie, il y a eu un ajout de texte qui m,est parfaitement etranger ..Je n,en veux pour preuve que l,imposture repetee de dicko hanoune du site Haratine a laquelle je n,ai pas daigne repondre imposture durant laquelle , il qualifiait SEM ,le president de tous les noms d,oiseaux tout en me donnant la paternite de ses vilains propos a l,egard d,un president que je respecte envers et contre tous malgre mon opposition au putsch qui etait de pure forme et par principe.Je tiens a le preciser, les ajouts indelicats vis a vis de SEM le president ne sont pas de mon oeuvre mais plutot de SAFFAGA soucieux avant tout de se conciler les faveurs de Mr le president Aziz.Et, il semble qu,ils soient arrives a leur fin compte tenu des recentes nominations au gouvernement et menaces pesant sur ma vie par le biais d,une organisation mafieuse.Je suis un soutien critique de SEM Ould Abdel Aziz, ne serait ce que nous appartenons a la meme generation, le meme age.


Je ne suis pas sans savoir que beaucoup de moyens financiers entre autres auront ete deployes en vue de ma neutralisation physique.Mais, j,ai du mal a croire que l,homme qui a opera 2 changements sans coup ferir  en soit reduit a l,elimination physique , d,un simple citoyen souffrant de graves problemes mentaux.Hier j,ai du quitter precipitament l,hopital psychiatrique a la vue d,un de ces tueurs professionnels venu se faire hospitaliser sous un faux pretexte dans la meme clinique psychiatrique que moi.Toutes mes amities aux personnes qui croient en moi .Regrets seulement, vive, le president Aziz, a bas les assassins qui me courent en Allemagne et leurs commanditaires