dimanche 1 décembre 2013

Meilleurs voeux à l,occasion du 53 anniversaire de l,indépendance nationale

A l,occasion de la cmmémoration du 53ème anniversaire de l,indépendance nationale, je présente au Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz ainsi qu,au peuple mauritanien mes meilleurs voeux de succés, de progré, de bonheur, de prospérité et de santé.J,associe aussi à ces voeux le gouvernement mauritanien. ces voeux décalés sont dus au fait que je suis interné à l,hopital psychiatrique avec un accés limité à internet pour raison de stabilité mentale selon mes psychiatres.L,usage d,internet serait nocif pour ma santé mentale , selon les médecins toujours.

vendredi 22 novembre 2013

Dialogue majorité-opposition : éviter l'uniformisation politique.

23 novembre 2010, 10:34 http://voxpopuli-kbg.blogspot.com/ LIENS Ocvidh Avomm Flamnet Cridem Kassataya Haratine Foexgood Toute opposition est par définition et forcément l'incarnation d'une certaine forme de la volonté populaire et partant d'une force morale aussi .A ce titre, Mrs Messaoud, Daddah, Mouloud, Sarr etc, entre autres dirigeants politiques de l'opposition, ont une responsabilité déterminante, quasiment une dette contractée auprès de leur électorat.Base populaire qui, on ne le rappellera jamais assez, réverbère aussi les opinions de près de la moitié du peuple à quelques petits pourcentages près comme il est de mise dans toute démocratie saine et viable .Loin de moi l'intention de jeter les bases de quelque prétentieux «manuel du parfait opposant»,toutefois certaines mises au point voire mises en garde s'imposeraient pour exiger de l'opposition l'exercice de la plénitude de ses droits et devoirs à la contradiction constructive positive. Contradiction constructive et positive qui ne pourrait avoir de portée significative que dans le cadre d'une opposition s'inscrivant résolument dans la durée et la constance dans les fondamentaux .Le fameux dialogue inclusif ne devrait pas être prétexte à uniformisation du binôme contrasté « majorité-opposition ».En effet, l'opposition n'a de cesse de réclamer voire d'exiger de la majorité présidentielle l'ouverture et cela conformément au dialogue inclusif prévu par une clause de l'Accord de Dakar .Clause devenue normalement rédhibitoire, passé le règlement de la crise .Cette exigence aurait, à mon sens, carrément les relents d'un appel en règle au monolithisme politique en vue du partage d'on ne saurait trop plus quel gâteau. .C'en serait vraiment à se demander à ce point, s'il y aurait encore de la place pour des hommes et des structures d'opposition crédibles dans notre jeune démocratie prématurément menacée par l'ennui fatal de la monotonie nivellatrice ? Et cela rien que par la faute des automatismes récurrents quasi pavloviens de redéploiement autour et toujours en faveur des maîtres du pays du moment .Qu'on se le tienne bien pour dit, l'opposition n'est pas un vain mot et les partis d'opposition ne sont pas que du fourrage politique bradable et bazardable à volonté .Par conséquent, l'opposition doit s'opposer et la majorité doit gouverner et bien.Sans militer pour l'instauration de barrières infranchissables genre « Ligne Maginot fortifiée politique», il semblerait bien que l'avenir de toute démocratie plurielle impliquerait de fait une nette différenciation entre le camp de la majorité au pouvoir et celui de la minorité dans l'opposition .Toutefois cela n'exclurait pas la mise en place d'une sorte de pont-levis politique qui s 'ouvrirait et se fermerait au gré des avancées ou régressions du dialogue «majorité-opposition».Logique . Cela dit, il faudrait bien que les dirigeants politiques dits de l'opposition se fassent à l'idée que s'opposer ne se réduirait pas à des bouderies ou des fâcheries ponctuelles et conjoncturelles .Le rôle ou plutôt le métier d'opposant est une vocation voire une occupation à temps plein qui demanderait de la suite dans les idées, une bonne dose de cohérence et surtout de la constance. Il n'est de réelle démocratie plurielle sans opposition persévérante, constante et pugnace même dans l'adversité .En l'espèce, il serait permis de tout reprocher à Ould Daddah et à « son parti » sauf l'inconstance et le manque de fidélité dans les fondamentaux, heureusement du reste .En effet, à défaut de vraiment pécher par excès de suite dans les idées, Mr Daddah aurait comme des idées...fixes, ceci expliquant cela sans doute .Mais une autre paire de manches vraiment que les ressorts qui mouvraient Daddah et «son RFD» puisqu'il semblerait qu'il en aurait bien un, à lui tout seul, qui lui est toujours resté fidèle et dévoué malgré les intempéries et turbulences politiques de tous ordres .A la vie, à la mort. Normal. En revanche et tout curieusement, les éléphants de la Tayie s'avèrent être les plus obstinés, résolus et bien empressés .Leur insistance à s'incruster dans la nouvelle majorité revient invariablement en leit motiv obsessif comme le ressac régulier d'une mer agitée dégorgeant toutes sortes de rebuts inqualifiables .Cette engeance blanchie sous le harnais de la concussion serait avant tout soucieuse de tirer les marrons du feu en toutes circonstances sous les dehors de l'exigence d'ouverture politique .De principes et de constance, elle semblerait n'en avoir cure .D'où les typiques atonie et mollesse voire l'alignement de leur discours contradictoire de pseudo opposants .C'est le cas d'Adil, Wiam, Tawassoul et de bien d'autres partis et partillons de la nébuleuse de l'opposition etc... En fait ils se comporteraient comme autant de lests plombants et naufrageants pour la démocratie .La COD s'effiloche sous l'effet du mimétisme de la ruée vers les verts pâturages de la majorité présidentielle .Les tentations sont grandes . L'opposition doit s'opposer et la majorité doit gouverner c'est la règle en démocratie .Sarkozy ne s'y est pas trompé en s'en tenant stricto sensu aux caciques de l'UMP pour la formation de son nouveau gouvernement Fillon-bis .Exit, sans ménagements excessifs, l'ouverture, Kouchner, Borloo, Morin, Amara and co dans l'ultime ligne droite de son mandat .A ce titre l'on ne saurait donc faire grief au président Ould Abdel Aziz de se reposer d'abord sur son propre camp pour réaliser son programme .Ce faisant il ne fermerait pas forcément la porte du dialogue comme de soutenu par une certaine opposition qui confondrait dialogue et conversion automatique . Il y aurait bien des moyens de dialoguer positivement tout en cantonnant chaque partie sur ses propres terres .L'un n'exclue pas l'autre, c'est cela l'essence même de tout échange constructif .Il en va de la démocratie comme de la science ou presque qui progresse en se remettant inlassablement en cause .Or sans opposition active et tranchée il n'y a pas de contradiction possible et partant pas de pluralité démocratique, l'une ne va pas sans l'autre .Une classe politique normalisée et standardisée à coups de ralliements et de retournements divers serait tout banalement l'antichambre de la dictature qui ne fait jamais de place à la diversité .Et ce n'est pas cela l'objectif recherché en démocratie . En conclusion il serait bien possible de jeter des ponts et des passerelles entre la majorité au pouvoir et la minorité dans l'opposition sans tomber pour autant dans la tentation facile et confortable de l'uniformisme politique .Cela ne serait ni dans l'intérêt de la majorité ni dans celui de la crédibilité de l'opposition et partant encore moins dans celui de notre démocratie plurielle émergente .Donc, pour éviter d'en arriver à l'extrémité de l'homogénéité fade, sans saveur et fatale, il serait à souhaiter que ceux des hommes politiques talonnés par le poids des années égrenées par le sablier de la vie qui passe ou par l'appétit frénétique transmettent enfin le témoin à d'autres plus jeunes, frais et à l'haleine suffisamment longue pour mener à terme le combat d'une opposition crédible s'inscrivant vraiment dans la durée et la constance dans les fondamentaux, pour de vrai .A l'impossible nul n'est tenu ./. Publié par Khalil Balla Gueye

jeudi 21 novembre 2013

ANA BARIK EV 7ERMAT AL RAIS OULD ABDEL AZIZ.

ANA BARIK EV 7ERMAT AL RAIS OULD ABDEL AZIZ. ANA BARIK EV 7ERMAT AL RAIS OULD ABDEL AZIZ.Je parle mieux Hassania que francais.Apres tout c,est ma langue maternelle, ma mere est une Beni Hassan ,ceux qui nous ont legue le Hassania justement.La phrase en Hassania ci haut signifie que je me protege sous l,aile protectrice et inviolable du president Ould Abdel Aziz.J,ai pleine confiance en Ould Abdel Aziz,il est mon unique et ultime recours comme j,ai eu a le dire maintes fois.Il est le seul espoir qui me rattache desormais a la vie.Je suis persuade qu,il saura etre a la hauteur de mes espoirs ainsi fondes en lui contre la barbarie de mes assassins.Apres tout, en tant que president légitimement elu de la RIM, il est de facto le protecteur de tous les mauritaniens sans distinction, blacks and whites.Et je suis un mauritanien, un vrai de vrai, plus mauritanien, tu meurs. Je profite de l,occasion pour lui presenter mes meilleurs voeux de succes a l,occasion de la formation partielle de son nouveau gouvernement et des elections legislatives et municipales.

dimanche 3 novembre 2013

ADVIENNE QUE POURRA !

Fort de l,avis du medecin psychiatre en chef qui estime que je me dois de passer plusieurs semaines encore avant d,atteindre une relative stabilisation psychique ,j,ai pris sur moi la décision de prendre la clef des champs tout banalement.Apres 6 semaines d,enfermement psychiatrique, je ne puis supporter outre mesure 6 autres semaines du meme traitement comme de prescrit par le médecin en chef..Cela est absolument hors de question. L,hospitalisation forcée qui m,aura été imposée devrait en principe arriver à terme demain 4 novembre mais je ne me fais guère d,illusions car l,avis du grand Manitou qu,est le psychiatre en chef est sans appel..Selon lui, ma stabilisation psychique demanderait plusieurs semaines encore.Les médecins ont une discipline quasi militaire: le chef a toujours raison .Dr Kleib , un vrai médecin, celui là , en saurait un bout .Mais je m,y refuse catégoriquement, ADVIENNE QUE POURRA!!!

jeudi 31 octobre 2013

Le blog Vox Populi n,est plus accessible au public.

Apres le blog "Vindicte" , le blog "Vox Populi" est mis en mode non accessible au public.Il n,est desormais accessible qu,a moi, l,auteur.J,ai pris cette decision pour souligner mon retrait definitif et irrevocable du net en general et plus precisement du net mauritanien.Le net me rend desormais malade litteralement .Je suis toujours hospitalisé et les psychiatres parlent d,une eventuelle prolongation de mon actuelle hospitalisation forcée de 6 semaines.Selon eux, je ne suis pas encore stable psychiquement.Mon etat requiererait une prolongation de plusieurs semaines encore.Ce que j,ai rejeté fermement mais les medecins m,ont dit qu,ils en refereraient eventuellement aux autorités judiciaires et a ma mandataire sociale pour m,imposer encore une fois une hospitalisation forcee.Et cela dans mon propre interet et malgré moi de l,avis des psychiatres.cette eventualité aura été évoquée lors de la derniere visite medicale dirigee par le medecin psychiatre en chef lui meme.

mercredi 16 octobre 2013

Echange avec un intellectuel chrétien Mr Fessard de Foucault.

Le message ci bas remonte a octobre 2009, soit 4 ans. Bon Eid a tous.Et a cette occasion, je republie un echange avec Mr Fessard de foucault remontant a l,annee 2009, en reponse a l,un de ses nombreux messages proselytes chretiens.Cela dit, Ould Kaije Ennessrani c-a-d Fessard de Foucault demeure un mauritanophile convaincu et de vieille date malgre certains derapages sur le net comme celui qui a suscite ma presente reponse.Je suis toujours hospitalise. JEUDI 08 OCTOBRE 2009 Echange avec un intellectuel chrétien Mr Fessard de Foucault. Je viens de prendre connaissance de votre intéressante et spontanée réaction à la circulaire explicitant certaines « occurrences numérologiques dans le Saint Coran guère fortuites » que je vous ai « forwardée » et je crois en avoir compris les contours non sans grands efforts car elle ne serait pas encore d'une simplicité...biblique.Aussi vous prierais-je bien de la rendre plus accessible afin d'en faire profiter le maximum de croyants et de non croyants possible. Car dites vous bien, qu'en transférant ladite circulaire aux non musulmans de mes correspondants il était justement dans mes intentions de contribuer modestement au «dialogue des religions» seul moyen de conjurer le létal «choc des religions» qui aura été si dévastateur depuis l'aube de l'Humanité et cela continuerait encore, hélas.Je ne vois guère d'autres issues vraiment que le dialogue interreligieux, faute de mieux. Par ailleurs, même si l'histoire de la barbarie récurrente de l'homme qui l'aura toujours amené à sombrer plus bas encore quand on aura pensé qu'il aura vraiment atteint les tréfonds de l'inhumanité donnerait plus d'une raison de penser que le changement du monde ne serait pas une oeuvre à l'échelle humaine, je demeure cependant convaincu qu'avec un volontarisme collectif, soutenu et partagé il serait toujours possible de changer le monde. Oui et comme vous, je le concéderais volontiers, il y aurait vraiment de quoi faire baisser les bras aux plus zélés et infatigables bons Samaritains mais, voyez vous, rien n'est donné dans cette vie en ce bas-monde.Par conséquent, je ne partagerai point le pessimisme dépité affiché par certains comme Rocard que vous avez cité «la France ne peut accueillir toute la misère du monde... ».L'espoir est toujours permis. En ce qui concernerait notre continent, l'Afrique, tâchons ensemble de faire en sorte que «l'afro-optimisme» prenne enfin le pas sur le très réducteur et confortable moralement aussi «afro-pessimisme ». Enfin et de mon humble avis, il n'y a pas d'eugénisme qui ferait que certains seraient à jamais condamnés à traîner dans les crevasses pendant que les autres escaladent les monts.L'entraide serait bien de rigueur pour changer en BIEN ce monde assurément de plus en plus dangereux et inégalitaire. Publié par Khalil Balla Gueye à 10/08/2009 07:39:00 AM

samedi 12 octobre 2013

Corespondances du tribunal relatives a ma mise sous tutelle.

Le tribunal de Mettmann chef lieu du district ou j,habite a decide de me mettre sous tutelle malgre moi et cela dans mon interet.Les autorites judiciaires sur avis de mes psychiatres en ont decide ainsi.La machine inexorable de la bureaucratie allemande s,est emparee de moi.Mon sort m,echappe desormais.Si les autorites judicaires et psychiatriques vont au bout de leur logique, je me verrais bien atterir a terme dans un asile psychiatrique medicalise.Eventualite que je redoute par dessus car je ne voudrais pas finir mes jours dans ce genre d,etablissement au milieu des fous et autres loques humaines .Ma mandataire m,a deja dit qu,un etablissement medicalise serait bon pour moi.Ce faisant elle entendait me sonder et avoir mon avis la dessus.J,ai reagi de facon vehemente, en ecartant fermement cette possibilite car apres ma therapie de longue duree ,je rejoindrai le domicile familial.Je n,ai pas le temps de traduire mais les visiteurs pourront se faire traduire les 2 correspondances avec les nombreux programmes de traduction(Google, Yahoo....).Le blog possede un bouton de traduction, juste au dessus du compteur.Il faut que j,y aille , mes 4 heures de permission sont deja epuisees.Si je m,absente trop longtemps la clinique informera la police de ma fugue et cela pour me ramener au besoin par la force a l.hopital.Je traduirai les documents ce soir car j,ai 2 heures de navigation par jour.Ce message aura ete ecrit dans un cybercafe.Je n,ai pas reussi a inserer les deux correspondances dans le messageJe ne suis pas un freak d,internet, en fait, je suis nul.Je reessayerai ce soir a partir de 19.Inchallah.J,ai beneficie d,une permission speciale et sans accompagnateur de 4 heures.temps que j,ai mis a profit pour inserer lesdits documents judiciaires.Et cela en vain dans un cyber cafe. NB :Je n,ai pas pu inserer lesdits documents judiciaires me mettant sous tutelle et m,affectant une mandataire chargee de veiller sur moi.Une sorte d,ange gardien paye grassement par la municipalite ou la justice , je sais plus trop.Elle est particukierement chargee de veiller sur mes divers problemes de sante et de tirer l,alarme en cas de besoin car je suis un "mauvais patient".Les documents que je voulais publier sont memorises dans un email sous ma seconde adresse soit khaliballa@gmail.com :AVIS AUX HACKERS CURIEUX qui me pistent sur le net 24 heures sur 24.Voici l,adresse email du cybercafe auxquel j,ai demande de scanner et de m,envoyer les documents ( BEKOFON Düsseldorf .Je n,ai rien a cacher et suis blanc comme neige, en temoigneraient mes 20 ans de service public.Technocrate apolitique.Meme des temps ou le parti PRDS faisait la pluie et le beau temps, je n,ai pas daigne y adherer et cela aura eu des consequences negatives sur ma carriere.Mais je m,en fichais comme de ma premiere chemise

vendredi 11 octobre 2013

Rencontre avec l,un des tueurs, aujourd,hui.

Depuis hier ,je suis autorise par le psychiatre a sortir seul, non accompagne d,un membre de l,encadrement psychiatrique dans le cadre strict du complexe psychiatrique slmt.A court d,argent, je me suis rendu au distriputeur automatique situe a l,entree de l,hopital psychiatrique.Une distance d,environ un km car le complexe psychiatrique est immense.Un veritable village psychiatrique.Sur le chemin de retour, j,ai croise un killer qui m,a fixement regarde dans les yeux.Quand je lui ai tourne le dos, il s,est retourne pour m,observer plusieurs fois.je m,attendais a ce qu,il retourne le regard pour m,epier et c,est ainsi que je l,ai surpris en flagrante observation.Surpris, il a fait semblant gauchement de regarder ailleurs.A une distance de 50 metres environ, il a agite sa main comme pour me dire "cette fois ci tu m,as echappe mais je t,aurai la prochaine fois".On s,habitue a vivre constamment dans la peur.Moi aussi j,ai appris a vivre perpetuellement dans la peur, la defiance et la suspiscion.Aujourdh,ui j,ai rencontre l,un de mes tueurs eventuels.La hawle we la ghouwete illa billahi el aliou el adhim.3ALLA ALLAH ATEWEKELTOU.

jeudi 10 octobre 2013

Entame des formalites pour une therapie de longue duree.

J,ai recu aujourdh,ui apres midi la visite de l,assistante sociale chargee de veiller sur ma sante.Ensemble nous avons rempli un formulaire fastidieux soit la demande d,admission en therapie de longue duree dans une autre clinique specialisee dans les cas comme moi, soit le diagnostic double.La demande est adressee a AOK ma compagnie d,assurance qui devrait se prononcer dans les semaines a venir.Il se pourrait que l,assurance maladie se prononce pour mon maintien en therapie de longue duree dans mon hopital habituel de Langenfeld, pour raison d,economie, evitant ainsi les frais de transport, d,une ville a l,autre.Solution que je n,aime pas car la clinique que nous avons choisie mon assistante sociale et moi a bonne reputation dans le traitement de la schizophrenie paranoide, mal dont je souffre depuis plus de 15 ans et qui a gangrene ma vie a tout jamais.Suite a mes demandes insistantes, mon psychiatre m,a accorde 2 heures de navigation sur internet, il me l,avait refuse car il a fait le rapport entre mes attaques de panique et l,usage d,internet.En fait il n,a pas tout a fait tort car j,ai developpe une phobie d,internet qui m,occasionne des poussees de panique.Ma femme et mes enfants l,ont aussi compris, raison pour laquelle je suis interdit d,internet a la maison.J,ai devant moi de longs et penibles mois d,hospitalisation a moins que les tueurs lances a mes trousses n,abregent ma vie par assassinat;pratique surannee et etrangere a nos moeurs politiques islamiques. En moins de 3 mois j,ai change de pc 3 fois car les deux premiers etaient lents et vieux .J,ai troque mon vieux lap top contre celui plus moderne d,un patient et j,ai du payer en plus de mon pc la somme de 150 euros.ce qui est une fortune vu ma maigre pension d,invalidite.Je ne sais pas comment cacher mon IP, raison pour laquelle je n,ai pas pris la peine de changer mes mots de passe , vieux pour certains de pres de 18 mois.C,est tellement vain, mes mots de passe et mon IP sont invariablement decouverts par de mysterieux visiteurs.En plus de mon traitement habituel, le psychiatre m,a prescrit un medicament Haldol qui a pour effets secondaires de rendre plus lourde la langue, d,ou des problemes de locution, d,articulation.Depuis pres de 10 jours je begaie, j,ai du mal a bien articuler les mots, en plus ce medicament me procure des problemes de memoire.J,ai demande sa suppression mais le psychiatre a refuse arguant du fait que ce medicament est important pour ma stabilite psychique malgre ses side effects .La hawle we la ghouwte illa billahi el aliou el Al 3adhim.

samedi 5 octobre 2013

Je ne veux pas mourir

De grace epargnez ma vie, .Je ne suis apres tout qu,un malade mental et physque Avec une severe insuffisance cardiaque, soit une cardiomyopathie hypertrophique obstructive operee il y a un an.Je suis un malade mental condamne a vegeter a vie dans les asiles psychiatriques comme maintenant.EVDOULI 3AMRI, jezakoumou Allah Khairan.Mon de 8 ans ne cesse de m,appeler en pleurant et en me reclamant.Ne faites d,orphelins.Vive ma patrie bien aimee.Fasse Dieu que mon sang innocent ne rejaillisse pas sur elle.Cette annee, j,ai passe plus de temps a l,asile psychiatrique que Dehors Avec ma famille cette annee encore.

Condamnation a MORT confirmee par le titre d,un article apparemment anodin

L,article publie par un certain blog signe mon arret de mort.Je viens juste de le realiser en le relisant de plus pres.Le titre dudit article est en soi eloquent :" Climate Change en Mauritanie :taking Action before it is too late" .Autrement assassiner Khalil Balla Gueye avant qu,il n,aille en Therapie de longue duree dans une autre ville, avant qu,il ne soit pas trop tard,"Taking Action before it is too late". je ne veux pas mourir , je ne suis qu,un pauvre malade mental, presentement hospitalise de force soit en allemand "Zwangseinweisung", ou hopitalisation forcee.Mais je demeure confiant en Allah, et a 7erma.J. .t Ould Abdel Aziz derriere laquelle je me cacheJe suis confiant.Ces mots auront ete ecrits en cachette a partir d, un pc qu,i n,ai pas le mien, celui d,un autre Patient allemand.Je fonde beaucoup d,espoir en Twil le3mer inchallah le president et protecteur des Faibles .J,ecris actuellement Sous la dictee d,une massive attaque de panique.La hawle we la ghouwete illa billhi el aliou el adhim.3ala Allahi tewekeltou.El daviou, el mani3ou el hakim

mercredi 25 septembre 2013

Je suis hospitalise de nouveau depuis vendredi passe au lendemain duRV Avec ma mandataire de tutelle.2 jours apres mon hospitalisation , je recus une decision du juge me condamnant a 6 semaines d,hospitalisation forcee et cela pour Obligation de soins.La decision a ete prise a la demande expresse de ma mandataire en accord Avec les avis des psychiatres qui craignent que je ne mette fin prematurement a ma Therapie comme d,habitude.Il m,a ete explique que si je fugue comme j,ai ete amene a le faire souvent, la Police sera chargee de me ramener a la clinique psychiatrque par la force s,il le faut.Je n,ai pas le droit de sortir sauf accompagne par un membre du personnel medical.Ma mandataire qui m,a Visite aujourdh,hui encore m,a explique qu,elle y a ete contrainte pour mon plus Grand interet.apres les 6 semaines imposees par decision judiciaire j,entamerai une seconde Therapie de longue duree celle la la dans une autre ville et un autre centre specialise.plusieurs mois seront necessaires.On m,a confisque mon lap top car les psychiatres ont Remarque que j,ai un Probleme Avec Internet.Ces mots auront ete ecrits Avec le pc d,un Patient qui a l,autorisation de garder le sein.Apres le Long chemin de croix qui se Profile devant moi, je reviendrai vivre parmi mes enfants, a moins que je ne sois fauche par les balles d,un tueur.Mais j,ai bonne confiance en mes 2 protecteurs ALLAH et le president Ould Abdel Aziz God bless him.

jeudi 19 septembre 2013

OUF, OUF

OUF, OUF, il etait temps.Je savais que je pouvais compter sur LUI.

Le «Purgatoire» ethnico-tribal ou le «Barzakh» social.

En pendant a l,article publie par Canalh.blogspot.com.Le metissage inter-ethnique est une richesse pas une TARE.Je suis moi meme metis arabo-pular, ma femme est metis franco-allemande.De ce melting pot est nee une belle famille avec des enfants sains, vigoureux et intelligents au point de frequenter le lycee de l,elite Aryenne. I)Se bercer d’illusions pour les perdre ensuite! Tout comme beaucoup de mes petits camarades , j’ai appris sur le tard que je serais descendant en lignée maternelle d’une grande tribu guerrière Béni Hassan de l’est , plus précisément du Hodh el Gharbi ,les Oulad Nasser. A aucun moment , de mon enfance ou de mon adolescence que j’ai passées , en partie au Sénégal mais surtout à Nouakchott dans la 2ème moitié des années 60 , je ne me suis douté de mon extraction «martiale arabe» ou de mes origines négro-mauritaniennes Pulâr.Le marmot que j’étais ne s’embarrassait guère de ces fioritures ethnico-tribales auxquelles il ne comprenait pas grand chose , pas plus que l’adulte que je suis devenu d’ailleurs ;un homme n'est jamais qu'un homme! «Je panse mes bobos et bleus chopés en jouant , donc je suis !»(je pense donc je suis .(cogito ergo sun!) telle semblait être la seule rationalité cartésienne régissant nos cogitations plutôt candides et enfantines.Et pour cause , enfants nous l’étions et pouvions encore nous offrir le luxe de l’être vraiment en ces temps cléments là.Ce ne fut qu’après le collège , au lycée que j’ai commencé à me poser des questions sur ma double appartenance ethnico-tribale et pris conscience de l’originalité de ma filiation ainsi que des « avantages naturels » qu’elle devrait me conférer en toute logique.Je ne savais pas encore et ne pouvait surtout pas savoir qu’elle allait tourner à mon désavantage , contre toute logique justement et curieusement du reste . Au sortir du cycle A long de l’ENA , quoique nanti d’un diplôme professionnel sésame , je n’aurai pu cependant réaliser mes légitimes et fondées ambitions dans l’administration publique , au MAEC notamment.Faisant contre mauvaise fortune bon coeur , je dus donc me résoudre à reprendre le chemin des études universitaires et professionnelles à Paris en 1988 et ce pour accomplir de la façon la moins astreignante possible la traversée du désert séparant l’ENA du MAEC.Soit ,sans persiflage aucun , l’imprimerie nationale de Chaâb et les dunes sablonneuses des ilots "C" , pas moins que cela . II)Le «no man’s land» ethnico-tribal Et à ce point du récit , je m’en vais vous rapporter certaines déconvenues et mauvaises surprises qui ne seraient certainement pas arrivées à mon côté « personnage Béni Hassan » voire aussi à mon côté ou personnage négro-mauritanien , pour des raisons différentes bien évidemment !Les deux faces cachées de Janus en un seul homme . Mais avant d’entamer la narration et pour être en conformité avec la typologie ethnico-tribale de mise en l’espèce , je me définirai comme un négro-arabe , un Hassano-Pular ou l’inverse , c’est kif kif .En 1989 donc , à Paris où je poursuivais certaines études professionnelles et universitaires a la Sorbonne , j’appris en mai que j’étais suspendu de ma qualité de fonctionnaire voire menacé de radiation des effectifs et ce malgré une mise en position de stage en règle .Faites donc le rapprochement (sic)!Quelques mois après , de retour au pays , je fis lever la suspension en un jour et j’eus droit à des excuses aussi.Motif invoque par l,administration :de par mon faciès , je n’étais manifestement pas le prototype classique du négro-mauritanien , en revanche mon nom lui l’était soit Khalil Balla Gueye !J’aurais été donc suspendu tout simplement en raison de mon nom de famille.Sans plus , délirant ! Une autre anecdote absurde et toujours dans le même régistre! Fraîchement imbu de la lecture de l’ouvrage de Philippe Marchesin «Tribus , ethnies et pouvoir en Mauritanie» et succombant immanquablement aussi au mimétisme ambiant , j’ai été une fois ,une seule fois amené à utiliser le jeu de cooptation ethnico-tribale pour « faciliter » une promotion que je méritais du reste.Un peu comme tout le monde le pratiquait et pratique toujours :arabes et négro-mauritaniens confondus.Il n’y avait tout simplement pas moyen de faire autrement dans le système Tayiste où le clientélisme ethnico-tribal était érigé en mode de gouvernement. Pour mes oncles maternels , les Béni Hassan , je n’étais pas suffisamment «arabe» malgré mon Hassania à faire pâlir d’envie Deyloul le Deimani et de toutes façons d’autres cadres Sémites ,Quraichites ou Béni Maakel de pure lignée seraient prioritaires parmi les quotas non dits attribués par le système à la tribu .L’accueil décevant , rafraîchissant voire glacial que m’ont réservé mes oncles maternels qui m’ont pourtant élevé pour grande partie , aura donc fini de me dissuader d’aller voir de l’autre coté , chez mes cousins négro-mauritaniens , dont la société reproduit strictement les même schémas ,travers tribaux et de caste . III)Le «Purgatoire» ethnico-tribal d’exclusion:«nobles» et «roturiers». En somme , arabe je ne le serais « pas encore » , et noir , bien que de couleur plutôt foncée je ne le suis « pas encore tout à fait » .Que faire?Et pourtant , referez vous à ma photo ci , je n’ai pas changé de pigmentation comme Michael Jackson ou les fanas du «kheysal».Je me suis donc retrouvé dans une sorte de «no man's land identitaire» dans mon propre pays.Et progressivement mais inexorablement aussi , j’ai été littéralement catapulté , «driven out» du pays faute d’avoir pu trouver un ancrage ethnico-tribal de nature à m’amarrer au système clientéliste de Taya .Tout simplement aberrant voire burlesque à la limite!Mais fort heureusement pour le pays : la Mauritanie ne se réduirait pas seulement à la «nomenklatura ethnico-tribale» qui n’a rien à voir avec le pays profond et ses aspirations légitimes à plus de justice et d’équité.Captif malgré moi de ce système verrouillé et cadenassé à multiples tours , je ne me voyais tout de même pas finir ma carrière à 60 piges passées comme premier conseiller d’une obscure , nonchalante et lointaine ambassade , fonction que j’ai occupée à l’âge de 28 ans déjà.Enfin , pour plus d’égalité , de rationalité et surtout de performance , notre démocratie , une fois rétablie , devrait disloquer ce système d’exclusion en instaurant l’égalité des chances pour tous .Blacks and whites , «nobles» et «roturiers» . Et le "brillant palmarès" de cet ostracisme ethnico-tribal établi en mode de distribution anachronique, suranné et surtout inégalitaire du pouvoir et des fonctions , est là , sous vos yeux , sans parler encore des raisons politiques.L'exil forcé , presque un bannissement comme ce fut mon cas. Et à ce sujet l’actualité politique ou plutôt diplomatique de notre pays aura été «somptueuse» cette semaine:un confrère et condisciple Abdarahmane ould Habib diplomate de carrière précédemment 1èr conseiller en poste à Paris vient d'être l'objet des mêmes vicissitudes politico-tribales qui m'ont amenées , entre autres , à entamer mon pénible et déchirant chemin de croix .Ce que je ne lui souhaite guère , à Dieu ne plaise bien sûr !

mercredi 18 septembre 2013

ANA BARIK EV 7ERMAT AL RAIS OULD ABDEL AZIZ.

ANA BARIK EV 7ERMAT AL RAIS OULD ABDEL AZIZ.Je parle mieux Hassania que francais.Apres tout c,est ma langue maternelle, ma mere est une Beni Hassan ,ceux qui nous ont legue le Hassania justement.La phrase en Hassania ci haut signifie que je me protege sous l,aile protectrice et inviolable du president Ould Abdel Aziz.J,ai pleine confiance en Ould Abdel Aziz,il est mon unique et ultime recours comme j,ai eu a le dire maintes fois.Il est le seul espoir qui me rattache desormais a la vie.Je suis persuade qu,il saura etre a la hauteur de mes espoirs ainsi fondes en lui.Apres tout, en tant que president elu de la RIM, il est de facto le protecteur de tous les mauritaniens sans distinction, blacks and whites.Et je suis un mauritanien, un vrai de vrai, plus mauritanien, tu meurs. Je profite de l,occasion pour lui presenter mes meilleurs voeux de succes a l,occasion de la formation partielle de son nouveau gouvernement.

Interruption provisoire de ma presente therapie.

A la demande de mon assistante sociale de tutelle, ma therapie actuelle a ete suspendue pour 3 jours, le temps de visiter un appartement trouve par ladite assistante sociale et d,organiser une therapie de longue duree dans une clinique specialisee situee dans une autre ville que Langenfeld.L,appartement ne m,a pas convenu car trop petit 25m2 et situe en bordure du chemin de fer.trop bruyant avec les trains de marchandises et de passagers.dans mon cas le sommeil est capital.Demain jeudi, je dois de nouveau rencontrer l,assistante sociale pour lui remettre les documents medicaux necessaires a l,organisation d,une therapie de longue duree dans une autre ville et dans une clinique psychiatrique specialisee.Elle s,occupera de toutes les formalites necessaires a cet effet.La therapie de longue duree est notamment une exigence de ma femme que mon cas inquiete beaucoup.je me plierai a cette exigence volontiers pour preserver la cohesion de ma famille et ce, malgre mon aversion de l,enfermement de longue duree.A la fin de cette therapie de longue duree, je reviendrai vivre avec ma famille, inchallah.Mon fils de 8 ans est traumatise par ma longue absence et ne cesse de pleurer en me reclamant et en me telephonant.Avant d,aller en therapie de longue duree, j,espere trouver un appartement approprie qui me servira de cachette, de refuge eventuellement, puisque j,ai droit a un appartement de 45m2.Je ferai prevaloir ce droit meme si je ne compte pas y habiter.Ce sera toujours cela de gagne.Je retournerai a la clinique psychiatrique, jeudi ou vendredi inchallah.J,ai donne ces informations au risque de les voir exploiter pour me descendre par les killers qui me pourchassent.Je suis conscient d,un tel danger.La hawle we la ghouwete illa billahi el aliou el adhim.Lachez la meute car, je m,en vais disparaitre pour plusieurs mois afin de subir la therapie de longue duree exigence de ma sante mentale et de mon epouse ainsi que mes filles.D,ailleurs je n,ai pas tellement le choix car les psychiatres me l,imposent egalement. PS: Ladite clinique psychiatrique est specialisee dans ce qu,il est convenu d,appeler "Double diagnose" soit diagnostic double.Ce qui est exactement mon cas.

mardi 17 septembre 2013

Falsification de propos.

Je souffre assurement de troubles mentaux mais cela ne m,empeche pas de raisonner dans mes moments de remission mentale.Qu,en soient loues les medicaments que je prends regulierement et l,encadrement psychiatrique.Ma schizophrenie me rends naturellement et outrancierement suspicieux mais le raisonnement que je m,en vais vous livrer est tres plausible sinon certain.Il vient juste de me venir a l,esprit. Il y a environ 4 ans j,ai commis un pamphlet par lequel je reglais certains comptes d,ordre politique, intellectuel et surtout familial.dans ce document open office je deversais de maniere tres crue certes toute ma rage contre 2 membres de ma famille et 2 autres adversaires politiques et intellectuels.Les membres de ma famille sont 2 femmes fonctionnaires et les 2 hommes residant a l,etranger, en France notamment.Pas plus, j,ai legerement egratigne Maata aussi.Nullepart, il n,y est question de quiconque d,autre. selon moi et la commence mon raisonnement ce pamphlet virulent aurait ete trafique et rempli d,immondices de nature a me brouiller avec les cercles INTERMEDIAIRES du pouvoir.De quelles immondices nauseuses s,agirait-il vraiment, j,avoue n,en avoir aucune idee mais suis assure qu,elles ont ete effectivement rajoutees.ON A DU BRODER SUR CE PAMPHLET BEAUCOUP DE CHOSES QUI ME SONT ETRANGERES!!Je n,en voudrais pour exemple que celui de Dicko Hanoune qui traitant le president de tous les noms d,oiseaux n,a aucun scrupule a ajouter "Dixit Khalil Balla Gueye", soit citation de Khalil Balla Gueye" ce qui est absolument faux.Les propos que rapporte ce Haratine membre de l,Opus dei me sont totalement etrangers, c,est de la pure et grossiere falsification.Ce document donc, je l,avais adresse a Marieme mint Ahmedou et Marieme mint Derwich, ignorant alors qu,elles etaient elles memes membres de cette mysterieuse organisation qui m,a condamne a mort.Une sorte d,Opus Dei ou de Franc-maconnerie du net dont les membres seraient unis par on ne saurait quel pacte.Ils se comptent en Mauritanie et a l,etranger aussi et sont tres organises puisqu,ils sont arrives a regenter carrement le net.Mon blog etant indepedant et echappant a leur emprise,ils me vouent pour cette raison et bien d,autres encore une animosite indecrotable et voudraient m,abattre intellectuellent et politiquement coute que coute.Et ils y ont reussi en ajoutant je ne sais quelles merdes audit document, ou en ecrivant a mon nom des aneries injurieuses et infectes sur le net.J,en ai eu la preuve indiscutable par Dicko Hanoune qui traitait le president Ould Abdel Aziz de tous les noms d,oiseaux tout en m,attribuant la paternite de ses propos desobligeants en pretendant qu,il s,agirait d,une citation de Khalil Balla Gueye et cela sur facebook.Ceci ne serait que la partie visible de l,iceberg. Ils controlent parfaitement mes ordinateurs et possedent ainsi tous mes mots de passe que je ne prends meme plus le soin de changer, tellement c,est vain.Brouille avec les cercles du pouvoir pour des raisons qui m,echappent, je me suis vu subitement interdit de publication dans tous les sites qui comptent, meme Claude K de cridem mon ami se refuse desormais pour des raisons inexplicables a publier mes articles de bonne qualite pourtant et pro-Aziz, le president.Je ne m,en cache point, je caressais le projet de devenir le sherpa volontaire et gratuit du president Aziz que j,ai rallie apres m,etre oppose a lui pour des raisons de principe relatives au putsch et j,etais sur la bonne voie quand mon elan a ete brise par une vaste conspiration.Je voulais ce faisant me racheter en expiant l,erreur de jugement que j,avais commise .Nul n,est infaillible.Seuls certains sites des droits de l,homme negro-mauritaniens et Flamnet acceptaient mes soumissions d,articles.L,organisation secrete s,etant ainsi attiree les bonnes graces des milieux intermediaires de l,Etat en a profite pour passer a l,etape suivante ,ma condamnation a mort tres mediatisee pourtant dans l,indifference quasi generale.Apres la mise a mort intellectuelle reussie suit la mise a mort physique par assassinat.J,ai ainsi echappe a 2 tentatives d,assassinat averees voire plus, a ma connaissance.Et cela continue toujours car a l,entree de l,hopital psychiatrique m,attendait deja un tueur.Les cercles intermediares auront ete bernes par l,opus dei secret du net ce qui expliquent leur indifference scandaleuse vis a vis de ma condamnation a mort pourtant tres mediatisee, meme les internautes prives sont au courant de ce procede barbare et suranne de par le monde dans une democratie.Je ne mets pas en cause l,Etat mais seulement certains milieux intermediaires de celui ci qui entretiennent une complicite manifeste avec ce lobby secret qui compte en son sein nombre de racistes notoires qui me vouent une haine viscerale.Le president Ould Abdel Aziz n,est manifestement au courant de rien de toute cette affaire, tout occupe qu,il est a gerer la Mauritanie, tache ecrasante s,il en est.Il n,a pas le temps de lire les immondices truquees du net.Mais je me demene comme un diable pour attirer son attention sur cette conspiration meurtriere de nature a entacher notre democratie sous sa direction sage.Il est mon ultime recours car j,ai manifestement a faire a tres forte partie.Je suis sur qu,il entendra mon appel de detresse et dejouera a temps grace a son autorite bienveillante les menaces de mort qui pesent sur ma tete et qui ont cause une aggravation catastrophique de ma sante mentale declinante et fragile deja.Je l,en remercie du fond du coeur tout president des pauvres comme moi qu,il est.

samedi 14 septembre 2013

A Maatala de CanalH

Je t,en prie cher Maatalla d,ouvrir le blog CanalH aux commentaires publics. Je jure de ne plus m,y aventurer car j,ecrivais sous la dictee d,un esprit malade en proie a une profonde crise de schizophrenie.Toutes mes excuses et tous mes regrets pour mes intrusions indesirables.Je n,ai apres tout attaque personne, je n,aurai fait que me mettre a nu, comme le malade mental que je suis.

Admission mardi en psychiatrie

Depuis mon admission mardi en psychiatrie, je suis couche sur mon lit saisi d,une profonde lethartgie et bourre de medicaments.c,est la premiere fois que je leve vraiment la tete et que je connecte depuis mardi.c,est avec grand peine que j,ai ecrit ces mots.Je suis toujours en proie a mes lourds problemes psychiatriques.Je retourne me coucher. KBG

samedi 7 septembre 2013

Le «Purgatoire» ethnico-tribal ou le «Barzakh» social.

i)Se bercer d’illusions pour les perdre ensuite! Tout comme beaucoup de mes petits camarades , j’ai appris sur le tard que je serais descendant en lignée maternelle d’une grande tribu guerrière Béni Hassan de l’est , plus précisément du Hodh el Gharbi ,les Oulad Nasser. A aucun moment , de mon enfance ou de mon adolescence que j’ai passées , en partie au Sénégal mais surtout à Nouakchott dans la 2ème moitié des années 60 , je ne me suis douté de mon extraction «martiale arabe» ou de mes origines négro-mauritaniennes Pulâr.Le marmot que j’étais ne s’embarrassait guère de ces fioritures ethnico-tribales auxquelles il ne comprenait pas grand chose , pas plus que l’adulte que je suis devenu d’ailleurs ;un homme n'est jamais qu'un homme! «Je panse mes bobos et bleus chopés en jouant , donc je suis !»(je pense donc je suis .(cogito ergo sun!) telle semblait être la seule rationalité cartésienne régissant nos cogitations plutôt candides et enfantines.Et pour cause , enfants nous l’étions et pouvions encore nous offrir le luxe de l’être vraiment en ces temps cléments là.Ce ne fut qu’après le collège , au lycée que j’ai commencé à me poser des questions sur ma double appartenance ethnico-tribale et pris conscience de l’originalité de ma filiation ainsi que des « avantages naturels » qu’elle devrait me conférer en toute logique.Je ne savais pas encore et ne pouvait surtout pas savoir qu’elle allait tourner à mon désavantage , contre toute logique justement et curieusement du reste . Au sortir du cycle A long de l’ENA , quoique nanti d’un diplôme professionnel sésame , je n’aurai pu cependant réaliser mes légitimes et fondées ambitions dans l’administration publique , au MAEC notamment.Faisant contre mauvaise fortune bon coeur , je dus donc me résoudre à reprendre le chemin des études universitaires et professionnelles à Paris en 1988 et ce pour accomplir de la façon la moins astreignante possible la traversée du désert séparant l’ENA du MAEC.Soit ,sans persiflage aucun , l’imprimerie nationale de Chaâb et les dunes sablonneuses des ilots "C" , pas moins que cela . ii)Le «no man’s land» ethnico-tribal Et à ce point du récit , je m’en vais vous rapporter certaines déconvenues et mauvaises surprises qui ne seraient certainement pas arrivées à mon côté « personnage Béni Hassan » voire aussi à mon côté ou personnage négro-mauritanien , pour des raisons différentes bien évidemment !Les deux faces cachées de Janus en un seul homme . Mais avant d’entamer la narration et pour être en conformité avec la typologie ethnico-tribale de mise en l’espèce , je me définirai comme un négro-arabe , un Hassano-Pular ou l’inverse , c’est kif kif .En 1989 donc , à Paris où je poursuivais certaines études professionnelles et universitaires a la Sorbonne , j’appris en mai que j’étais suspendu de ma qualité de fonctionnaire voire menacé de radiation des effectifs et ce malgré une mise en position de stage en règle .Faites donc le rapprochement (sic)!Quelques mois après , de retour au pays , je fis lever la suspension en un jour et j’eus droit à des excuses aussi.Motif invoque par l,administration :de par mon faciès , je n’étais manifestement pas le prototype classique du négro-mauritanien , en revanche mon nom lui l’était soit Khalil Balla Gueye !J’aurais été donc suspendu tout simplement en raison de mon nom de famille.Sans plus , délirant ! Une autre anecdote absurde et toujours dans le même régistre! Fraîchement imbu de la lecture de l’ouvrage de Philippe Marchesin «Tribus , ethnies et pouvoir en Mauritanie» et succombant immanquablement aussi au mimétisme ambiant , j’ai été une fois ,une seule fois amené à utiliser le jeu de cooptation ethnico-tribale pour « faciliter » une promotion que je méritais du reste.Un peu comme tout le monde le pratiquait et pratique toujours :arabes et négro-mauritaniens confondus.Il n’y avait tout simplement pas moyen de faire autrement dans le système Tayiste où le clientélisme ethnico-tribal était érigé en mode de gouvernement. Pour mes oncles maternels , les Béni Hassan , je n’étais pas suffisamment «arabe» malgré mon Hassania à faire pâlir d’envie Deyloul le Deimani et de toutes façons d’autres cadres Sémites ,Quraichites ou Béni Maakel de pure lignée seraient prioritaires parmi les quotas non dits attribués par le système à la tribu .L’accueil décevant , rafraîchissant voire glacial que m’ont réservé mes oncles maternels qui m’ont pourtant élevé pour grande partie , aura donc fini de me dissuader d’aller voir de l’autre coté , chez mes cousins négro-mauritaniens , dont la société reproduit strictement les même schémas ,travers tribaux et de caste . iii)Le «Purgatoire» ethnico-tribal d’exclusion:«nobles» et «roturiers». En somme , arabe je ne le serais « pas encore » , et noir , bien que de couleur plutôt foncée je ne le suis « pas encore tout à fait » .Que faire?Et pourtant , referez vous à ma photo ci , je n’ai pas changé de pigmentation comme Michael Jackson ou les fanas du «kheysal».Je me suis donc retrouvé dans une sorte de «no man's land identitaire» dans mon propre pays.Et progressivement mais inexorablement aussi , j’ai été littéralement catapulté , «driven out» du pays faute d’avoir pu trouver un ancrage ethnico-tribal de nature à m’amarrer au système clientéliste de Taya .Tout simplement aberrant voire burlesque à la limite!Mais fort heureusement pour le pays : la Mauritanie ne se réduirait pas seulement à la «nomenklatura ethnico-tribale» qui n’a rien à voir avec le pays profond et ses aspirations légitimes à plus de justice et d’équité.Captif malgré moi de ce système verrouillé et cadenassé à multiples tours , je ne me voyais tout de même pas finir ma carrière à 60 piges passées comme premier conseiller d’une obscure , nonchalante et lointaine ambassade , fonction que j’ai occupée à l’âge de 28 ans déjà!Enfin , pour plus d’égalité , de rationalité et surtout de performance , notre démocratie , une fois rétablie , devrait disloquer ce système d’exclusion en instaurant l’égalité des chances pour tous .Blacks and whites , «nobles» et «roturiers» ! Et le "brillant palmarès" de cet ostracisme ethnico-tribal établi en mode de distribution anachronique, surannée et surtout inégalitaire du pouvoir et des fonctions , est là , sous vos yeux , sans parler encore des raisons politiques.L'exil forcé , presque un bannissement comme ce fut mon cas. Et à ce sujet l’actualité politique ou plutôt diplomatique de notre pays aura été «somptueuse» cette semaine:un confrère et condisciple Abdarahmane ould Habib diplomate de carrière précédemment 1èr conseiller en poste à Paris vient d'être l'objet des mêmes vicissitudes politico-tribales qui m'ont amenées , entre autres , à entamer mon pénible et déchirant chemin de croix .Ce que je ne lui souhaite guère , à Dieu ne plaise bien sûr !

mardi 3 septembre 2013

APPEL A L,AIDE ADRESSE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE MR MOHAMED OULD ABDEL AZIZ.

vive le president Ould Aziz le sauveur de son pays qui saura entendre l,appel au secours d,un pauvre malade mental avere condamne a mort par un groupe de compatriotes aux raisons mysterieuses.Mr, le president repondez svp favorablement a mon appel de detresse car j,ai les killers constamment aux trousses.Je suis actuellement interne dans un asile psychiatrique pour votre information et quand j,en sortirai, ils m,abattront comme un chien.Je ne veux pas mourir car j,ai des enfants en bas age encore.Je vous appelle a l,aide, et vous supplie de me sauver la vie car ceux qui ont commandite mon assassinat sont mauritaniens et votre sage voix les en dissuaderait a coup sur.Je vous en supplie encore entendez mon appel a l,aide,ce faisant je vous devrai la vie et serait votre oblige ad eternum.Comme cet emir mauritanien qui plante un couteau dans un mouton roti place sur un ane qui se ballade de campement en campement sans qu,aucune ame si affamee soit-elle n,ose y toucher.Sachez Mr le president que vous jouissez d,une profonde consideration de votre peuple et sous votre personne n,osera verser une goutte de sang innocent comme le mien.Comme ce emir sous votre direction regneront la justice et la paix.C,est pourquoi je m,en refere a votre magnanimite pour sauver ma vie de malade mental. Je prie tous ceux qui ont les moyens de transmettre mon appel de detresse au president de le faire, merci d,avance. Vive le president Ould Abdel Aziz, a bas les assassins, vive mon pays la Mauritanie unie et prospere Khalil Balla Gueye actuellement a l,Hopital psychiatrique de Langenfeld, Allemagne

lundi 26 août 2013

Coquille vide

L’écriture aura été pour moi une forme de thérapie alternative d’une efficacité indubitable, aux effets sensibles et immédiats. Quand je me mets a noircir l’écran de mon ordinateur ou de simples feuillets, je vis une intense sensation d’évasion et de liberté me soustrayant ainsi a l’emprise de mes multiples problèmes de sante ou autres et cela l’espace d’un billet, article ou essai. Ma seule satisfaction en fait. Je n’ai pas d’autres attentes a la différence de certains pour qui cet exercice est une corvée payée de retour dont il faudrait s’acquitter au plus vite pour passer a la prochaine. Une espèce de stakhanovistes du verbe comme des temps révolus des héros soviétiques du travail qui s’épuisaient a la tache dans les houillères de l’URSS pour mériter la médaille de héros du travail de l’URSS avec en prime éventuellement une modeste datcha dans quelque sombre kolkhoze comme compensation pour leurs poumons ruines par la silicose. Moi, je suis différent et paraitrais a la limite bizarre pour cette corporation de tacherons mauritaniens de l’écriture et de l’information. Prive d’écriture suite a une décision personnelle, j’en suis à me morfondre dans ma coquille, mijotant ainsi dans mon jus : une mixture de profond spleen Baudelairien et de déséquilibre psychique Nietzscheen : Nietzsche est l’inventeur du concept du Surhomme ayant entre autres inspiré les nazis à l’instar des compositions Wagnériennes qui rythmaient leurs parades belliqueuses. Prélude au désastre mondial qui s’en est suivi. Allez donc savoir le rapport entre Nietzsche, Wagner et les nazis. sans faire de l’ésotérisme, je vous laisse le soin de le découvrir par vous mêmes. Apres cette digression, je reviendrai sur ma modeste personne pour affirmer combien je suis confiant en l’avenir, le mien d’abord et celui de mon pays, la Mauritanie dirigée par un homme de qualité certaine qui saura la mener a bon port. Nous avons presque le même age sauf que lui jouit d’une précocité rare, marque des grands hommes d’Etat. En méconnaissance de cause, je me suis d’abord opposé à lui, mais ayant réalisé sa force de conviction, de caractère et sa détermination au service de son pays, j’ai décidé de le soutenir et cela en créant illico presto un second blog qui est modestement destiné à baliser le terrain devant lui en prodiguant moult conseils et en tirant sur l’alarme quand cela me semblait nécessaire. Je n’ai pas d’autres ambitions que de servir mon pays. Sans plus. Je demeure donc confiant en l’avenir et qu’on ne se fasse surtout pas trop de mourron à mon sujet .Je m’adresse ici a ceux qui m’ont fait l’honneur de m’estimer et de me faire confiance ainsi qu’à ceux qui me tiennent en sainte horreur pour des raisons qui leurs sont propres. Don’t worry, I will survive, je suis un "Die hard" et je possède une grande et rare capacité de résilience à l’instar des victimes des grands malheurs qui ont su garder la tête hors de l’eau et luxe suprême se reconstruire tel le sphynx qui renait de ses cendres. Cela dit mon blog reste hermétiquement ferme.

dimanche 25 août 2013

Liberation hospitaliere prematuree

Ce matin, en me reveillant a la clinique psy, il n,etait point dans mon esprit de mettre fin a mon hospitalisation.bien au contraire, resigne a mon sort, je m,etais fait a l,idee d,y sejourner plusieurs semaines encore comme l,exigent les besoins de la therapie et comme d,accoutumee.Vers 11 H, l,idee de demander au psychiatre ma liberation immediate fit tilt dans mon esprit car je me suis souvenu que ma famille arrive ce soir en Allemagne, apres de courtes vacances a Nouakchott.Mais convaincre le psychiatre d,acceder a ma demande ne fut pas de tout repos car selon lui,j,aurais besoin de plusieurs semaines encore avant d,etre stabilise psychiquement.Je lui ai retorque que cette fois ci j,ai ete interne sur la base du volontariat, de mon propre gre et que par consequent je peux partir quand je veux, et que j,ai signe une attestation a cet effet des mon admission. Pas a court d,arguments, le psychiatre constata au vu de mon dossier medical archive que je suis sous la coupe d,une mandataire designee par la justice pour s,occuper de tous mes problemes y compris et surtout medicaux.Il decida alors de la joindre par telephone pour lui demander son avis sur ma liberation eventuelle.Mais heureusement, elle etait injoignable sinon elle aurait a coup sur emis un avis defavorable.Le dimanche fait bien les choses parfois.Suite a mon insistance, il decida tout de meme de me laisser partir mais a la condition de revenir mardi prochain pour poursuivre ma therapie,sinon, il previendra ma mandataire legale qui ,elle, a les moyens legaux de me faire hospitaliser au besoin par la force.J,etais aux anges car la tentative etait pour moi vouee a l,echec apres 8 jours slmt d,hospitalisation.Avant que je ne parte, le psychiatre me fit signer une decharge comme quoi je suis parti en depit de l,avis medical du medecin.J,ai horreur des barreaux, je suis claustrophobe comme si mes troubles psychiques ne suffisaient pas deja a eux seuls.

vendredi 16 août 2013

Mea culpa

Je ne suis pas tout a fait celui que l’on peut qualifier d’inconditionnel de Facebook, ce réseau social planétaire. Il advient que je m’y aventure épisodiquement pour rendre compte de banalités souvent glanées sur le net, des babioles, rien de bien consistant au final. En fait, à mes yeux, il ne s’agirait ni plus ni moins que d’un bon créneau pour âmes extraverties en mal d’exhibitionnisme. Et comme je ne suis pas du genre voyeur je ne m’y risque qu’exceptionnellement comme là, juste maintenant. Cela dit Facebook reste a mon sens un bon media, n’en témoignerait que sa croissance exponentielle en si peu de temps. Malgré ce jugement de valeur défavorable, je vais tout de même me prêter a cet exercice non encore passe de mode, loin s’en faut d’ailleurs car pratique par des centaines de millions d’internautes accrocs . Ce disant, j’entrerai tout de go dans le vif du sujet pour dire très prosaïquement combien je comprends l’état d’esprit et le mal être des condamnés a mort qui croupissent dans les quartiers de haute sécurité des pénitenciers américains ou autres. Pour prolonger leurs jours comptes ces pauvres hères en sont réduits a multiplier les recours bureaucratiques et cela à la limite du juridisme procédurier. Une fois tous les recours possibles et imaginables épuisés, ils se rendent ,a l’atroce évidence et sombrent dans une apathie maniaco-depressive profonde. Alea jacta est ou le sort en est jeté. Dès lors, chaque claquement de porte les fait sursauter car ce pourrait bien être le dernier, celui de la voie menant a la table a sangles d’injection létale pour le dernier voyage sans retour. D’aucuns s’étonneraient de la minutie des états comportementaux ci-haut décrits par moi. Eh bien, la raison en est bien simple : j’y étais, j’en reviens et j’y suis toujours encore. C’est du vécu, pas de la fiction imaginée sur une table de travail. Pour rendre compte de cette insupportable état de fait, sachez par exemple que le moindre cliquetis de clefs ou de serrure est source d’effroyables et interminables angoisses voire d’attaque de panique massive. Tout cela pour dire qu’à l’instar des pensionnaires des "Death row" ou couloirs de la mort, j’ai été moi aussi condamné à mort par une mystérieuse organisation aux ramifications tentaculaires bénéficiant de multiples complicités tant en Mauritanie qu’à l’ étranger. Curieusement, les menaces de mort me concernant auront été largement médiatisées comme qui dirait que leurs auteurs seraient assurés de l‘impunité. A la différence des candidats peuplant les death row us, je ne bénéficierais semble-t-il, d’aucun recours possible. Oh que si, je bénéficie bel et bien et de facto du recours a Dieu et de celui de l’aile protectrice du président Ould Abdel Aziz, le protecteur élu de tous les mauritaniens sans exception, son devoir, son sacerdoce, j’allais dire. Et il n’y faillira point des lors que ses moyens le lui permettraient, je suis confiant de ce côté-ci. Sans detour ,j’en appelle a son aide protectrice, il est avec Dieu mon dernier rempart contre la barbarie de l’assassinat politique, pratique surannée ,abandonnée même par les dictatures les plus obscures en ce 21eme siècle et surtout étrangère a nos us et coutumes de démocratie islamique. Compte tenu de ce qui précède, ce serait bien le diable si à eux deux, c-a-d Dieu et le président n’arrivent pas a me tirer de cette mauvaise passe, doux euphémisme pour évoquer les menaces et tentatives d’assassinat dont j’ai été l’objet a plusieurs reprises. je vous en passerai les détails relevant beaucoup du polar noir. La politique n’a jamais été ma tasse de thé je n’en ai jamais fait de toute ma vie à part ma brève et désastreuse incursion d’il y 3 ou 4 ans. Désastreuse elle l’aura été car j’avançais en terrain inconnu, une véritable terra nullis en friche pour moi alors. Or je me trompais car la politique et le net mauritaniens ont leurs règles et codes, un peu comme le Bushido japonais, mais cela je ne l’ai compris que trop tard, hélas. Le mal était deja fait. Par conséquent, j’éprouve une sincère contrition et demande pardon pour les préjudices que mon inexpérience politique aurait pu causer a certains et cela a mon corps défendant, j’étais de bonne foi. Enfin, j’ignorais que l’on pouvait mourir pour ses opinions politiques en ce 21eme siècle. Au vu d’un aussi peu reluisant bilan politique, il va de soi que je me dois d’arrêter toutes activités politiques ou d’écriture. En lieu et place je m’en vais cultiver mon jardin comme le Candide de Voltaire et cela en m’occupant de mes multiples , sérieux et chroniques problèmes de sante

lundi 5 août 2013

Fin de mon hospitalisation forcee

Apres plus de 6 semaines d,hospitalisation psychiatrique forcee, je recouvre enfin la liberte et ma miserable et etroite chambre.Je sortirai le moins souvent de ma chambre car les tueurs sont deja aux aguets et n,attendent que l,occasion pour me loger une balle dans la tete et faire disparaitre mon corps.J,ai mis mon blog VINDICTE antiputschiste deliberement en veilleuse, mode inaccessible au public, car je regrette profondement et sincerement mon engagement de principe contre le putsch salvavateur du president Ould Abdel Aziz.il y a seulement une demi heure, un tueur a sonne a ma porte sous un pretexte fallacieux et douteux, en fait les assassins voudraient s,assurer que je suis bien dans ma chambre et non plus a l,hopital psychiatrique.je m,attends d,un instant a l,autre a ce qu,ils passent a l,acte pour mettre fin a mes jours de malade mental.De toute ma vie, j,ai ete apolitique exceptee ma desastreuse et breve experience d,il y a plus de 3 ans.Si c,etait a refaire, je ne m,y risquerai point car je pense que le president Ould Abdel Aziz est incontestablement l,homme de la situation.Et cela je l,ai ecrit quelques heures seulement apres la proclamation claire et nette des resultats des elections. je regrette profondement ma position antiputschite d,alors,Ould Abdel Aziz avait raison d,ainsi proceder , marque supreme des grands hommes.en fait seul un putsch pouvait sauver la patrie et le president AZIZ, l,a fait a ses risques et perils, au peril de sa propre vie et cela 2 fois, temoignage s,il en etait besoin de son devouement et de sa fidelite a la Mauritanie.Vive le vaillant et courageux defenseur et sauveur de son pays Ould Abdel Aziz, a bas les assassins et leurs commanditaires qui sonnent a ma porte .A vaincre sans peril, on triomphe sans gloire, je suis desarme face a cette mort programmee, mais j,ai fois en Mohamed Ould Abdel Aziz, mon dernier recours, le bienfaiteur des pauvres comme moi.

lundi 22 juillet 2013

Visite de ma tutrice ou mandataire et appel a l,aide

Je suis toujours hospitalise en psychiatrie depuis plus d,un mois.J,ai recu aujourd,hui la visite de ma tutrice ou mandataire designee par la justice allemande.elle m,a explique que les autorites judiciaires estiment que je ne suis plus en mesure de gerer mes affaires en raison de ma maladie mentale, la schizophrenie et que par consequent elle est chargee de me porter assistance dans ma vie courante comme par exemple me faire hospitaliser en psychiatrie quand cela est necessaire ou me trouver un logement decent et bien d,autres aspects de la vie de tous les jours.Je suis toujours en clinique depuis plus d,un moi, il n,y a pas de tueur dans la clinique cette fois ci, car d,habitude un ou deux tueurs se font toujours hospitaliser avec moi et surveillent mes moindres faits et gestes.Le personnel medical tente de me convaincre et de me rassurer que tout cela n,est qu,illusions decoulant de ma schizophrenie et qu,il s,agit de patients normaux comme moi.Mais je demeure convaincu que quand mon president bien aime, Aziz veut bien dire le bien aime, apprendra ma situation, il me protegera car il est le defenseur des pauvres et je ne suis qu,un pauvre malade mental.je jure de ne plus ecrire , je ne me suis jamais mele de politique avant mon experience derniere que je regrette profondement.Seule l,autorite et l,aura du president Mohamed Ould Abdel Aziz sont en mesure de me sauver la vie et de dissuader les commanditaires et les executants d,un si ignoble et odieux crime.Il me suivent partout meme a l,hopital psychiatrique.Vive le president Ould Abdel Aziz , vive la Mauritanie dirigee par lui, a bas les assassins qui veulent me liquider.J,ose esperer que le president lira ces mots d,appel au secours , sinon je demande a toute personne susceptible de le prevenir de le faire.Il y va de ma vie.

jeudi 18 juillet 2013

Le tribunal me met sous tutelle

En fait je n,ai droit qu,a une heure par jour de navigation internet, j,avais mal compris le psychiatre.
Hier j,ai recu la visite d,un juge qui m,a annonce la decision du tribunal de me mettre sous la tutelle d,un tuteur en raison de mes problemes mentaux.Le tuteur est charge de me suivre ainsi que l,evolution de ma maladie.il est charge d,executer toutes mes formalites sociales, administratives, medicales , de logement etc....Jusque la les autorites n,etaient pas au courant de mes troubles mentaux, mais maintenant qu,elles ont ete alerte par la clinique psychiatrique, il n,est pas question pour elles de laisser dans la nature un malade mentale sans aide ni defense hilfoseperson.J,ai tout fait pour cacher mon etat aux autorites de la ville car je crains un internement par force ce qui est finalement arrive.La premiere tache du tuteur sera de me trouver un logement approprie car la miserable chambre ou je loge n,est attribuee que provisoirement et la date de liberation arrive a son terme.Comme il n,est pas facile de trouver rapidement un logement il n,est a craindre que mon tuteur  me place dans des chambres individuelles de l,asile annexe de l,hopital psychiatrique ou je me trouve.C,est un endroit ou on peut passer des annees avec suivi psychiatrique.Mais moi je ne veux pas finir ma vie dans de telles conditions et je ferai tout mon possible pour ne pas y aller.Surtout que l,asile ne me protege pas contre les tueurs lances a mes trousses.Juridiquement je suis traite par les autorites comme un mineur, frappe d,incapacite juridique.La machine bureaucratique allemande est en marche et elle finira bien par trouver une solution a mon cas a moins que les assassins ne mettent un terme a ma vie.Je suis un homme brise, aux abois et sans perspectives, la mort serait bien une solution a mes tourments mentaux incurables.Je mettrai en ligne la decision de justice me mettant sous la tutelle d,un tuteur des que j,aurai la permission de sortir de la clinique fermee pour quelques heures.Enfin, j,ai oublie de dire que le tuteur ou la tutrice puisqu,il s,agit d,une femme est habilite a me faire hospitaliser des qu,il juge que mon etat le necessite, je ne suis plus maitre de mon sort , mon destin est desormais aux mains des autorites diverses.

mercredi 17 juillet 2013

Toujours en hospitalisation

Mon hospitalisation psychiatrique continue et risque bien d,aller au dela du mois beni de Ramadan.J,ai acquis un ordinateur d,occasion mais il sera confisque demain a cause de la phobie d,internet que j,ai developpee suite aux menaces de mort formulees a travers internet.Les medecins ont juge que je ne dois pas visiter internet souvent et m,ont quand meme accorde 2 heures de navigation par jour, pas plus.L,ordi sera depose au secretariat de la clinique demain.

mardi 9 juillet 2013

Decision du tribunal relative a mon hospitalisation actuelle

Suite a mon refus d,hospitalisation psychiatrique et aux interruptions repetees de therapie, la municipalite sur l,avis des psychiatres a introduit une demande d,hospitalisation psychiatrique forcee aupres du tribunal de Langenfeld,pretendant ainsi agir dans mon propre interet malgre moi car je suis considere comme malade mentale et personne sans defense autrement dit en allemand  hilfelose personne. .Devant cette menace j,ai accepte de poursuivre l,hospitalisation psychiatrique pour eviter une decision judiciaire plus lourde qui peut conduire a une duree plus longue d,internement.Le tribunal a rejete la demande de la municipalite suite a mon acceptation volontaire de poursuivre l,hospitalisation psychiatrique jusqu,a son terme decide par les medecins.




Voici la decision du tribunal




J,ai horreur de l,enfermement mais je n,ai pas le choix, je dois me soumettre a une therapie psychiatrique dont j,ignore la duree.

Voici la traduction approximative de la decision du tribunal
TRIBUNAL DE LANGENFELD
DECISION
La demande d,internement formulee par la municipalite envers Mr Khalil Balla Gueye est rejetee car l,interesse a accepte de se faire soigner volontairement jusqu,a ce que les medecins le jugent necessaire

Impossibilite de voyager a Paris pour faire recenser les enfants pour raison de sante

J,ai demande a la clinique psychiatrique l,autorisation de voyager a Paris pour enroler mes enfants, un refus categorique m,a ete oppose, les psychiatres etant d,avis que mon etat de sante mentale ne le permet pas du tout.
VOICI LA TRADUCTION DE L,ATTESTATION
Mr Khalil Balla Gueye est inapte au voyage en raison de son etat de sante actuel.

Decision du tribunal relative a mon hospitalisation actuelle

Suite a mon refus d,hospitalisation psychiatrique et aux interruptions repetees de therapie, la municipalite sur l,avis des psychiatres a introduit une demande d,hospitalisation psychiatrique forcee aupres du tribunal de Langenfeld,pretendant ainsi agir dans mon propre interet malgre moi car je suis considere comme malade mentale et personne sans defense autrement dit en allemand  hilfelose personne. .Devant cette menace j,ai accepte de poursuivre l,hospitalisation psychiatrique pour eviter une decision judiciaire plus lourde qui peut conduire a une duree plus longue d,internement.Le tribunal a rejete la demande de la municipalite suite a mon acceptation volontaire de poursuivre l,hospitalisation psychiatrique jusqu,a son terme decide par les medecins.




Voici la decision du tribunal



J,ai horreur de l,enfermement mais je n,ai pas le choix, je dois me soumettre a une therapie dont j,ignore la duree.

Voici la traduction approximative de la decision du tribunal
TRIBUNAL DE LANGENFELD
DECISION
La demande d,internement formulee par la municipalite envers Mr Khalil Balla Gueye est rejetee car l,interesse a accepte de se faire soigner volontairement jusqu,a ce que les medecins le jugent necessaire

jeudi 4 juillet 2013

Hospitalisation forcee, suite a une menace de decision de justice portant obligation de traitement

HOSPITALISATION PSYCHIATRIQUE FORCEE SOUS LA MENACE D;UNE DECISION DE JUSTICE PORTANT OBLIGATION DE TRAITEMENT
Suite a mon intention de mettre fin a mon hospitalisation psychiatrique refusee par les medcins qui m,ont dit vouloir requerir la puisssance publique sous forme d,une decision judiciaire m,obligeant a subir les soins psychiatriques jusqu,a leur terme, j,ai du me plier a la volonte des medcins faute d,avoir le choix.C,etait accepter cela ou courir le risque d,une decision judiciaire pouvant aller jusqu,a plusieurs mois d,enfermement psychiatrique. Je voulais interrompre l,hospitalisation pour accomplir les formalites d, une OUMRA aux lieux saint financee par mon jeune frere.Je n,ai aucune idee de la duree de mon actuelle hospitalisation.elle sera plus longue que dhabitude surement.Le juge m,a ecrit pour dire qu,il prend acte de ma volonte de continuer les soins et qu,il suspend la decision qu,il voulait m,imposer par la force de la puissance publique.Cela fait 2 semaines que je suis hospitalise a la clinique fermee numero 6, depuis le 20 juin

mardi 18 juin 2013

Regrets seulement

Je regrette le pamplet que j,ai commis il y,a plus de 3 ans.Je tiens a preciser que jamais au plus grand jamais il n,a ete question du president Ould Mohamed Abdel Aziz que je respecte profondement ..Je tends a croire qu,il y a eu des ajouts injurieux  dans le texte initial et peu conformes a mon etat d,esprit.Ces ajouts auraient fait par des personnes mal intentionnees soucieuses avant tout de me mettre en brouille avec SEM le president, et cela a des fins simplement carrieristes.Et, il s,avere que ces carrieristes soient parvenus a leurs fins eu egard aux agressions  d,assassinat quotidiennes auxquelles j,ai a faire en face.J,ai echappe a deux tentatives d,assassinat. je vous epargne les details.Il ne, s,agit ni plus, ni moins que d,une duperie de SEM, le president Aziz, en vue de se presenter comme ses defenseurs et d,avoir ses fafeurs.A cet effet on m,a fait ecrire des choses insupportables a l,egard du president Ould Mohamed Ould Abdel Aziz par ajout de texte, le texte d,origine a ete modifie, il y a eu un ajout de texte qui m,est parfaitement etranger ..Je n,en veux pour preuve que l,imposture repetee de dicko hanoune du site Haratine a laquelle je n,ai pas daigne repondre imposture durant laquelle , il qualifiait SEM ,le president de tous les noms d,oiseaux tout en me donnant la paternite de ses vilains propos a l,egard d,un president que je respecte envers et contre tous malgre mon opposition au putsch qui etait de pure forme et par principe.Je tiens a le preciser, les ajouts indelicats vis a vis de SEM le president ne sont pas de mon oeuvre mais plutot de SAFFAGA soucieux avant tout de se conciler les faveurs de Mr le president Aziz.Et, il semble qu,ils soient arrives a leur fin compte tenu des recentes nominations au gouvernement et menaces pesant sur ma vie par le biais d,une organisation mafieuse.Je suis un soutien critique de SEM Ould Abdel Aziz, ne serait ce que nous appartenons a la meme generation, le meme age.


Je ne suis pas sans savoir que beaucoup de moyens financiers entre autres auront ete deployes en vue de ma neutralisation physique.Mais, j,ai du mal a croire que l,homme qui a opera 2 changements sans coup ferir  en soit reduit a l,elimination physique , d,un simple citoyen souffrant de graves problemes mentaux.Hier j,ai du quitter precipitament l,hopital psychiatrique a la vue d,un de ces tueurs professionnels venu se faire hospitaliser sous un faux pretexte dans la meme clinique psychiatrique que moi.Toutes mes amities aux personnes qui croient en moi .Regrets seulement, vive, le president Aziz, a bas les assassins qui me courent en Allemagne et leurs commanditaires

mardi 30 avril 2013

J,ai envie de mourir

Les menaces de mort qui pesent sur ma tete m,ont donne envie de mourir, desormais je ne craint plus la mort ,je la souhaite profondemnt car ma vie n,aplus aucun sens .Je suis desormais plus que convaincu qu je mourai assassine.il y a quelques j,ai rencontre un tueur a gages au rez de chaussee de mon immeuble. raison pour laquelle j,ai decide de me refugier dans ma chambre qui est dcouverte par les tueurs.J,ai meme parle avec mon tueur potentiel , il m,a dit qu,il habite la meme rue qu moi et quand je lui ai dmande le nom de ladite rue il l,ignorait.,
Le present certificat medical aura ete etabli par mon medecin femelle franco-allemande marie au pediatre Klaus Dahl  celui de mes enfants.Je veux mourir car je ne supporte plus les menaces de mort qui pesent sur ma tete quotidiennment. je suis un homme brise au bout du rouleau,

vendredi 19 avril 2013

attestation medicale

attesation medicale delivree par mon psychiatre. cliquer sur la lettre miniature.

TRADUCTION
 khalil ballla gueye souffre d,une psychose chronique paranoide hallucinatoire d,ordre schizophrenique.Il se trouve en traitement dans mon cabinet.La fin du traitement n,est pas encore de l,ordre de l,envisageable .La maladie est traitee avec des medicaments neuroleptiques a haut dosage

ON NE TUE PAS LES MALADES ON LES SOIGNE, je trouve la force de survivre dans ma foi inebranlable en Allah et a son prophetee Mohamed PSL.J,ai trouve refugedans la priere et ma foi islamique je ne voudrai pas mourir avant de faire un pelerinage a la mecque.Je ne sors presque jamais de la maison car j,ai peur ds tueurs ma femme et mes enfants me refusent tout acces a internet a la maison car cela declenche parfois des crises en moi.ce message est envoye a partir d,un cybercafe:je suis dsormais incapable d concentration t j,ai des problemes de memoire, je suis incapable d,ecrire comme avant, je suis un homme fini condamne a passer le restant entr les asiles psychiatriques et les hopitaux n raison de ma severe insuffisance cardiaque objet d,une intrvention chirurgicale cardiologique en septembre 2012

mardi 26 mars 2013

Apres une cavale pour raison de securite de plus d,un mois je suis retourne au domicile familial. A cela plusieurs raisons: la police allemande m,a convaincu que ma chambre cachette n,offrait pas des conditions de securite suffisantes car localisee dans un immeuble ouvert au 4 vents qui ne se ferme pas.la police allemande a de bonnes raisons de croire que ma cachette aurait ete decouverte deja par les tueurs.par consequent les policiers allemands m,ont instamment conseille de retourner dans l,appartement familial qui offre de meilleures conditions de securite et soulagerait ainsi le travail des policiers allemands qui ne me quittent pas d,une semelle meme a l,hopital psychiatrique ou j,ai passe la plupart de ce mois de cavale.Les policiers allemands sont tres au fait de mes troubles mentaux et n,en croient pas moins que ma vie est serieusement menacee ,ils doivent avoir leurs propres sources d,ou les importants efforts deployes par eux pour assurer mon integrite physique.A les en croire mon assassinat aura des consequences immenses sur les relations mauritano-allemandes.Ce n,est pas pour me vanter, mais ici je suis considere comme un hote de marque et un grand intellectuel.Mes papiers auront ete delivres sur ordre direct des services de la chancellerie de Berlin qui ont fait 2 fois le deplacement de plus de 300 km uniquement pour s,entretenir avec moi.Ce n,est pas tous les jours qu,ont sous la main un demandeur d,asile de ma qualite, ex directeur au MAEC.Sans trahir de secret, jai subi un debriefing intense.la plupart des demandeurs d,asile sont des guineens et des senegalais qui se font passes pour des mauritaniens.Alors quelle aubaine d,avoir un authentique haut fonctionnaire mauritaniens.Pourquoi aura t-il fallu une derogation de la chancellerie pour qu,ont m,octroie si vite les papiers? A cause d, un principe simple et intangible du droit d,asile communautaire qui veut que le demandeur d,asile doit deposer sa demande dans le pays d,entree, c,est le prince de Dublin.Or, j,etais entre a Paris d,abord via Pekin, donc ma demande n,etait pas recevable en allemagne et je devais etre refoule en France, le pays competent pour mon cas selon le principe de Dublin.Au lieu de cela j,ai recu les papiers en 3 mois, un temps record grace aux services de la chancellerie qui ont fait a deux reprises un deplacement de plus de 300 km uniquement pour s,entretenir avec moi.C,etait en 2003 sous le regime de Taya avec lequel je n,ai pas ete tendre, jai dit la verite de la dictature tayiste sans plus.C,est vous dire que les autorites allemandes tiennent beaucoup a leur mauritaniens et je les remercie pour tous les efforts deployes pour assurer ma securite malgre la difficulte de la tache.

Retour au bercail

Apres une cavale pour raison de securite de plus d,un mois je suis retourne au domicile familial. A cela plusieurs raisons: la police allemande m,a convaincu que ma chambre cachette n,offrait pas des conditions de securite suffisantes car localisee dans un immeuble ouvert au 4 vents qui ne se ferme pas.la police allemande a de bonnes raisons de croire que ma cachette aurait ete decouverte deja par les tueurs.par consequent les policiers allemands m,ont instamment conseille de retourner dans l,appartement familial qui offre de meilleures conditions de securite et soulagerait ainsi le travail des policiers allemands qui ne me quittent pas d,une semelle meme a l,hopital psychiatrique ou j,ai passe la plupart de ce mois de cavale.Les policiers allemands sont tres au fait de mes troubles mentaux et n,en croient pas moins que ma vie est serieusement menacee ,ils doivent avoir leurs propres sources d,ou les importants efforts deployes par eux pour assurer mon integrite physique.A les en croire mon assassinat aura des consequences immenses sur les relations mauritano-allemandes.Ce n,est pas pour me vanter, mais ici je suis considere comme un hote de marque et un grand intellectuel.Mes papiers auront ete delivres sur ordre direct des services de la chancellerie de Berlin qui ont fait 2 fois le deplacement de plus de 300 km uniquement pour s,entretenir avec moi.Ce n,est pas tous les jours qu,ont sous la main un demandeur d,asile de ma qualite, ex directeur au MAEC.Sans trahir de secret, jai subi un debriefing intense.la plupart des demandeurs d,asile sont des guineens et des senegalais qui se font passes pour des mauritaniens.Alors quelle aubaine d,avoir un authentique haut fonctionnaire mauritaniens.Pourquoi aura t-il fallu une derogation de la chancellerie pour qu,ont m,octroie si vite les papiers? A cause d, un principe simple et intangible du droit d,asile communautaire qui veut que le demandeur d,asile doit deposer sa demande dans le pays d,entree, c,est le prince de Dublin.Or, j,etais entre a Paris d,abord via Pekin, donc ma demande n,etait pas recevable en allemagne et je devais etre refoule en France, le pays competent pour mon cas selon le principe de Dublin.Au lieu de cela j,ai recu les papiers en 3 mois, un temps record grace aux services de la chancellerie qui ont fait a deux reprises un deplacement de plus de 300 km uniquement pour s,entretenir avec moi.C,etait en 2003 sous le regime de Taya avec lequel je n,ai pas ete tendre, jai dit la verite de la dictature tayiste sans plus.C,est vous dire que les autorites allemandes tiennent beaucoup a "leur mauritanien" et je les remercie pour tous les efforts deployes pour assurer ma securite malgre la difficulte de la tache.