lundi 22 juillet 2013

Visite de ma tutrice ou mandataire et appel a l,aide

Je suis toujours hospitalise en psychiatrie depuis plus d,un mois.J,ai recu aujourd,hui la visite de ma tutrice ou mandataire designee par la justice allemande.elle m,a explique que les autorites judiciaires estiment que je ne suis plus en mesure de gerer mes affaires en raison de ma maladie mentale, la schizophrenie et que par consequent elle est chargee de me porter assistance dans ma vie courante comme par exemple me faire hospitaliser en psychiatrie quand cela est necessaire ou me trouver un logement decent et bien d,autres aspects de la vie de tous les jours.Je suis toujours en clinique depuis plus d,un moi, il n,y a pas de tueur dans la clinique cette fois ci, car d,habitude un ou deux tueurs se font toujours hospitaliser avec moi et surveillent mes moindres faits et gestes.Le personnel medical tente de me convaincre et de me rassurer que tout cela n,est qu,illusions decoulant de ma schizophrenie et qu,il s,agit de patients normaux comme moi.Mais je demeure convaincu que quand mon president bien aime, Aziz veut bien dire le bien aime, apprendra ma situation, il me protegera car il est le defenseur des pauvres et je ne suis qu,un pauvre malade mental.je jure de ne plus ecrire , je ne me suis jamais mele de politique avant mon experience derniere que je regrette profondement.Seule l,autorite et l,aura du president Mohamed Ould Abdel Aziz sont en mesure de me sauver la vie et de dissuader les commanditaires et les executants d,un si ignoble et odieux crime.Il me suivent partout meme a l,hopital psychiatrique.Vive le president Ould Abdel Aziz , vive la Mauritanie dirigee par lui, a bas les assassins qui veulent me liquider.J,ose esperer que le president lira ces mots d,appel au secours , sinon je demande a toute personne susceptible de le prevenir de le faire.Il y va de ma vie.

jeudi 18 juillet 2013

Le tribunal me met sous tutelle

En fait je n,ai droit qu,a une heure par jour de navigation internet, j,avais mal compris le psychiatre.
Hier j,ai recu la visite d,un juge qui m,a annonce la decision du tribunal de me mettre sous la tutelle d,un tuteur en raison de mes problemes mentaux.Le tuteur est charge de me suivre ainsi que l,evolution de ma maladie.il est charge d,executer toutes mes formalites sociales, administratives, medicales , de logement etc....Jusque la les autorites n,etaient pas au courant de mes troubles mentaux, mais maintenant qu,elles ont ete alerte par la clinique psychiatrique, il n,est pas question pour elles de laisser dans la nature un malade mentale sans aide ni defense hilfoseperson.J,ai tout fait pour cacher mon etat aux autorites de la ville car je crains un internement par force ce qui est finalement arrive.La premiere tache du tuteur sera de me trouver un logement approprie car la miserable chambre ou je loge n,est attribuee que provisoirement et la date de liberation arrive a son terme.Comme il n,est pas facile de trouver rapidement un logement il n,est a craindre que mon tuteur  me place dans des chambres individuelles de l,asile annexe de l,hopital psychiatrique ou je me trouve.C,est un endroit ou on peut passer des annees avec suivi psychiatrique.Mais moi je ne veux pas finir ma vie dans de telles conditions et je ferai tout mon possible pour ne pas y aller.Surtout que l,asile ne me protege pas contre les tueurs lances a mes trousses.Juridiquement je suis traite par les autorites comme un mineur, frappe d,incapacite juridique.La machine bureaucratique allemande est en marche et elle finira bien par trouver une solution a mon cas a moins que les assassins ne mettent un terme a ma vie.Je suis un homme brise, aux abois et sans perspectives, la mort serait bien une solution a mes tourments mentaux incurables.Je mettrai en ligne la decision de justice me mettant sous la tutelle d,un tuteur des que j,aurai la permission de sortir de la clinique fermee pour quelques heures.Enfin, j,ai oublie de dire que le tuteur ou la tutrice puisqu,il s,agit d,une femme est habilite a me faire hospitaliser des qu,il juge que mon etat le necessite, je ne suis plus maitre de mon sort , mon destin est desormais aux mains des autorites diverses.

mercredi 17 juillet 2013

Toujours en hospitalisation

Mon hospitalisation psychiatrique continue et risque bien d,aller au dela du mois beni de Ramadan.J,ai acquis un ordinateur d,occasion mais il sera confisque demain a cause de la phobie d,internet que j,ai developpee suite aux menaces de mort formulees a travers internet.Les medecins ont juge que je ne dois pas visiter internet souvent et m,ont quand meme accorde 2 heures de navigation par jour, pas plus.L,ordi sera depose au secretariat de la clinique demain.

mardi 9 juillet 2013

Decision du tribunal relative a mon hospitalisation actuelle

Suite a mon refus d,hospitalisation psychiatrique et aux interruptions repetees de therapie, la municipalite sur l,avis des psychiatres a introduit une demande d,hospitalisation psychiatrique forcee aupres du tribunal de Langenfeld,pretendant ainsi agir dans mon propre interet malgre moi car je suis considere comme malade mentale et personne sans defense autrement dit en allemand  hilfelose personne. .Devant cette menace j,ai accepte de poursuivre l,hospitalisation psychiatrique pour eviter une decision judiciaire plus lourde qui peut conduire a une duree plus longue d,internement.Le tribunal a rejete la demande de la municipalite suite a mon acceptation volontaire de poursuivre l,hospitalisation psychiatrique jusqu,a son terme decide par les medecins.




Voici la decision du tribunal




J,ai horreur de l,enfermement mais je n,ai pas le choix, je dois me soumettre a une therapie psychiatrique dont j,ignore la duree.

Voici la traduction approximative de la decision du tribunal
TRIBUNAL DE LANGENFELD
DECISION
La demande d,internement formulee par la municipalite envers Mr Khalil Balla Gueye est rejetee car l,interesse a accepte de se faire soigner volontairement jusqu,a ce que les medecins le jugent necessaire

Impossibilite de voyager a Paris pour faire recenser les enfants pour raison de sante

J,ai demande a la clinique psychiatrique l,autorisation de voyager a Paris pour enroler mes enfants, un refus categorique m,a ete oppose, les psychiatres etant d,avis que mon etat de sante mentale ne le permet pas du tout.
VOICI LA TRADUCTION DE L,ATTESTATION
Mr Khalil Balla Gueye est inapte au voyage en raison de son etat de sante actuel.

Decision du tribunal relative a mon hospitalisation actuelle

Suite a mon refus d,hospitalisation psychiatrique et aux interruptions repetees de therapie, la municipalite sur l,avis des psychiatres a introduit une demande d,hospitalisation psychiatrique forcee aupres du tribunal de Langenfeld,pretendant ainsi agir dans mon propre interet malgre moi car je suis considere comme malade mentale et personne sans defense autrement dit en allemand  hilfelose personne. .Devant cette menace j,ai accepte de poursuivre l,hospitalisation psychiatrique pour eviter une decision judiciaire plus lourde qui peut conduire a une duree plus longue d,internement.Le tribunal a rejete la demande de la municipalite suite a mon acceptation volontaire de poursuivre l,hospitalisation psychiatrique jusqu,a son terme decide par les medecins.




Voici la decision du tribunal



J,ai horreur de l,enfermement mais je n,ai pas le choix, je dois me soumettre a une therapie dont j,ignore la duree.

Voici la traduction approximative de la decision du tribunal
TRIBUNAL DE LANGENFELD
DECISION
La demande d,internement formulee par la municipalite envers Mr Khalil Balla Gueye est rejetee car l,interesse a accepte de se faire soigner volontairement jusqu,a ce que les medecins le jugent necessaire

jeudi 4 juillet 2013

Hospitalisation forcee, suite a une menace de decision de justice portant obligation de traitement

HOSPITALISATION PSYCHIATRIQUE FORCEE SOUS LA MENACE D;UNE DECISION DE JUSTICE PORTANT OBLIGATION DE TRAITEMENT
Suite a mon intention de mettre fin a mon hospitalisation psychiatrique refusee par les medcins qui m,ont dit vouloir requerir la puisssance publique sous forme d,une decision judiciaire m,obligeant a subir les soins psychiatriques jusqu,a leur terme, j,ai du me plier a la volonte des medcins faute d,avoir le choix.C,etait accepter cela ou courir le risque d,une decision judiciaire pouvant aller jusqu,a plusieurs mois d,enfermement psychiatrique. Je voulais interrompre l,hospitalisation pour accomplir les formalites d, une OUMRA aux lieux saint financee par mon jeune frere.Je n,ai aucune idee de la duree de mon actuelle hospitalisation.elle sera plus longue que dhabitude surement.Le juge m,a ecrit pour dire qu,il prend acte de ma volonte de continuer les soins et qu,il suspend la decision qu,il voulait m,imposer par la force de la puissance publique.Cela fait 2 semaines que je suis hospitalise a la clinique fermee numero 6, depuis le 20 juin